Rongé par la mer, battu par le vent, mais encore solide dans ses murs, le fort de Keragan constitue un bastion mystérieux dont l’histoire est mal perçue. Il est mieux connu sous le nom de Fort Bloqué, donnant aussi son appellation à la cité balnéaire qui lui fait face et s’est développée sur le rivage. S’il est un indiscutable atout touristique de Ploemeur et sa région, l’intérêt historique de ce fort est moins évident. Pourtant, il a fait partie intégrante de la défense du pays de « L’Orient/Port-Louis », pour protéger la Compagnie des Indes et son arsenal royal.
Du débarquement anglais de 1746, aux premiers travaux entrepris dès 1747 en vue de créer une batterie dite en « fer à cheval » avec corps de garde, il faudra attendre 1871 pour que Keragan devienne un véritable fortin, capable de résister à l’épreuve du temps, des hommes et des tempêtes.
Témoin vivant de la mémoire et de l’Histoire du pays de Lorient, que l’usage populaire a appelé au fil des temps «  Le Fort Bloqué », il interpelle toujours les innombrables usagers de la route côtière.
Lucien Penven


Le fort de Keragan dit « Fort Bloqué »
Retour.
Le fort 2011 Photo CHPP-AT
Photo CHPP-AT